Sortie plage Naïade et Penn – octobre

Et donc pour terminer les mises à jour, je rajoute le montage d’Héloïse réalisé à la plage de Mousterlin au lever du soleil. Mes deux blonds ont été juste…PARFAITS ❤ J’ai commencé à pied avec Penn. C’était la deuxième fois que je testais le travail à pied en cordeo. C’était magique de le sentir plus en « liberté » que les fois précédentes sur la plage…un trop bon moment !! Quel plaisir de le voir évoluer dans un si beau cadre…des étoiles pleins les yeux! Continuer la lecture de Sortie plage Naïade et Penn – octobre

Publicités

Penn – d’août à novembre

Dans mon petit troupeau, Pirouette est celle qui est en vacances permanentes…Je l’embête quelques fois par an pour faire une petite séance à pied…ça ne va pas plus loin. Naïade ne travaille pas énormément mais déjà un peu plus. Je n’aime pas l’embêter « pour rien », je n’aime la travailler que quand on a des objectifs de travail précis, des nouveautés à bosser, ou de temps en temps pour une séance jeu sans prise de tête 🙂 Ensuite il y a What, avec qui j’ai une tonne de choses à faire, et que je peux travailler tous les jours sans qu’elle ne se lasse. C’est le temps qui manque pour la bosser plus, mais ces derniers mois, on s’est fixé une moyenne de 2 séances par semaine, même si l’idéal serait plutôt 3 ou 4. Et pour finir il y a Penn, qui est le moins avancé, donc tout est à bosser… 🙂 Et c’est donc lui qui bosse le plus. J’ai essayé de le bosser comme What deux fois par semaine, mais si j’arrive à caser des séances en plus, je le fais. 🙂

C’est donc avec Penn que j’ai le plus de choses à raconter pour les mois écoulés….alors courage à moi même pour écrire le long pavé qui va suivre!!! :p

TRAVAIL A PIED

Sur le dernier article à propos de Penn sur le blog, je racontais la reprise du travail en liberté dans le petit paddock de son pré (video). Je n’avais plus vraiment fait de liberté depuis son arrivée fin juin. J’avais donc recommencé dans son pré en août. La connexion est très vite devenue plutôt bonne, le stick to me qui était impossible avant est devenu correct. En septembre, j’ai tenté de le travailler en liberté dans la carrière. Je n’osais pas jusqu’à présent car les juments (Pirou What Norstar) étaient de l’autre côté du talus de la carrière, et j’avais peur qu’il s’excite et de n’avoir aucune connexion. Finalement, il n’y a eu aucun problème majeur! J’ai même envie de dire que la connexion avec Penn est d’une facilité déconcertante !!!! O_O Certes, ça n’est pas toujours très propre, les réponses sont parfois approximatives, j’ai parfois des exos qui se dégradent etc, mais il ne se déconnecte jamais vraiment ! C’est à dire que ça lui arrive de partir galoper et péter son câble, mais même quand il fait ça, il n’est jamais vraiment déconnecté. Il ne me fuit pas, il ne part en disant « merde » comme What sait bien le faire^^, il part juste faire son petit tour et revient super facilement. J’ai vraiment l’impression qu’il aime ça…. La carrière est toujours ouverte et donne accès sur la piste, mais toujours il reste. ça fait très naturel de le travailler en liberté..

1ère fois liberté en carrière :

Après il a ses jours « fainéants » et ses jours « excités ». Quand il est dans un jour fainéant, le galop est souvent difficile, faut que j’insiste pour qu’il se bouge le derrière ^^ Quand il est dans un jour excité, il est capable d’être complètement déglingo !!! lol Je m’amuse vraiment bien quand il est comme ça…j’adore! Par contre, quand il est plus excité, il titille plus avec sa bouche, son bout de nez, il est plus électrique…même si je trouve que ça va vraiment de mieux en mieux de ce côté là !!! Il chique toujours un peu dans le vide d’excitation de temps en temps mais j’ai vraiment l’impression que ça s’estompe de plus en plus. Un autre point positif, c’est qu’il commence à plus respecter mon espace! Alors il l’envahit toujours, ça je passe mon temps à le reculer, par contre, on a passé un cap..Parce qu’avant, quand il revenait fort vers moi, si je ne montais pas mon énergie pour l’arrêter, il venait littéralement au contact et ça ne l’aurait pas du tout dérangé de me bousculer. Et ça c’est vraiment le côté entier qui veut ça, c’est tellement plus drôle quand le jeu devient plus au contact^^ Il ne le faisait vraiment pas méchamment, il continuait juste sa course comme s’il n’y avait personne devant^^ Alors bien évidemment, je n’ai jamais jamais jamais accepté ça, mais ça  a mis du temps pour évoluer!!! Maintenant, la plupart du temps je m’arrête en me relâchant – comme je le fais avec n’importe quel cheval – et je ne me méfie plus du tout comme avant. Alors il s’arrête souvent proche mais il commence à vraiment faire attention…ça aura pris 100 fois plus de temps qu’avec un autre lol! Mais à côté de ça, c’est un tel bonheur de le travailler !!!! Il est hyper positif, hyper généreux, hyper expressif….et tellement beau !!!! C’est juste merveilleux à chaque fois de faire une séance avec lui….je suis complètement fan de sa personnalité, de son charisme…bref, je l’aime!!! 😀

Du coup, à pied, on travaille souvent en liberté, ces deux derniers mois on a quasi pas fait de travail plus sérieux du coup. En liberté, je bosse principalement le cercle, en l’accompagnant et parfois sans l’accompagner mais je dois encore l’assister un peu avec mon stick dans ces cas là. On travaille aussi le stick to me mais je l’ai moins fait ces derniers temps et il s’est un peu dégradé.C’est compliqué d’aller dans la deuxième partie de la carrière où on ne va pas souvent car sol profond, cette zone lui fait peur et si je veux y aller en liberté, j’ai du mal à l’y emmener avec moi sur les « mauvais jours »…à bosser! Je commence à essayer de le provoquer un peu dans le jeu avec des courses poursuites, en l’envoyant passer derrière un obstacle comme avec Naïade, et en partant vite en courant. Je suis contente parce qu’il commence à se prendre au jeu par moment. Alors qu’au début si je partais d’un coup en courant, il s’arrêtait et me regardait !! lol

J’avais laissé tomber le pas espagnol depuis son arrivée car il y avait plus important à bosser et qu’il ne pensait qu’à ça^^ Là on a repris -et il ne pense toujours qu’à ça^^ il adore- , je commence à me placer plus sur le côté et il commence à donner un mouvement plus juste, même si avec son enthousiasme débordant, il précipite souvent.

allez quelques photos parce que bon, j’ai un petit stock à écouler là :p

Récemment on a commencé à travailler les Roll Back (= demi tour sur les hanches, voir début de la première video de l’article), il a très vite compris et se prend bien au jeu 🙂

Ce qui nous a permis de reprendre l’apprentissage du cabré, que j’avais un peu commencé en février dans le jeu, mais ça avait tendance à le faire se sentir agressé, donc j’avais laissé tomber. Et j’ai repris un peu plus proprement à partir des roll back. Une fois que le cheval a bien compris qu’il devait lever ses épaules pour faire demi tour, il faut essayer que ce mouvement d’épaule n’aille plus sur le côté mais vers le haut, et c’est en jouant avec la direction de notre énergie que l’on va réussir à passer du roll back vers le cabrer. Avant de voir le cabrer, il est essentiel et même primordial que le cheval recule impeccablement par suggestion et parte sur le cercle avec une simple indication en décalant bien ses épaules, car ce sont souvent les deux demandes que le cabrer risque de dégrader. Avant et après chaque cabrer, je verifie bien que Penn est capable de reculer et qu’il ne prend surtout pas une demande de reculer pour une demande de cabrer (quand ça leur monte à la tête, ils prennent vite l’un pour l’autre). Et j’alterne les demandes de cabrer avec des envoyers sur le cercle, et Penn m’a plusieurs fois fait le coup de se cabrer au lieu de partir sur le cercle. Alors ce n’est pas grave du tout, mais ce qui est super important c’est d’insister pour la distinction soit claire et nette dans la tête du cheval. Par rapport au cabrer Penn nage un peu entre deux eaux. Soit il n’ose pas, car ne comprend pas bien ou se demande si c’est vraiment autorisé, soit il s’emballe et fait le cheval à bascule mais ne réfléchit plus. Là sur les dernières séances, il commence à vraiment bien comprendre mais il va falloir encore un certain nombre de séances pour que ce soit bien clair, et que petit à petit il prenne de la hauteur 🙂

On a varié un peu le boulot en bossant sur les passages étroits avec la bache et les rubalises. C’est vraiment une bonne pâte !! Il se demande un peu ce que c’est au début, puis fait confiance et ne se pose plus de question!

Depuis le mois d’aout (voir vidéo en haut de l’article : progression aout-septembre), on a pas vraiment retravaillé en longe proprement…On est quasiment tout le temps en liberté…parce qu’il est positif, qu’on est dans une très bonne phase en liberté et j’ai envie de garder cette fraicheur…mais il faudrait quand même qu’on reprenne un peu de travail en longe pour avancer un peu…il faudrait !^^

Ah si quand même, on avait commencé à voir l’extension d’encolure avec le stick qui tapote sur le haut de l’encolure, et il a compris super vite O_O à affiner mais il m’a étonnée!

TRAVAIL MONTE

Un exo qui nous a pris énooooormémeeeeeent de temps, c’est le point à point avec les 4 coins de la carrière, on peut donc appeler ça du « coin à coin » 🙂 Je ne sais pas pourquoi, il y a deux endroits de la carrière qui inquiète Penn, le fond (qui est collé à son pré XD), et la longueur de gauche (bon y’a souvent des vaches qu’on ne voit pas bien de l’autre côté du talus, par contre, quand c’est pour brouter, monsieur n’a pas peur XD). Donc y’a eu de nombreuses fois où il essayait de prendre une autre direction pour esquiver l’endroit détesté, d’autres où il accélérait fort ou au mieux se contractait et précipitait, plus rarement écarts.. Bref, j’ai passé autant de temps qu’il fallait à chaque fois pour pouvoir passer à ses endroits là correctement, et pour bien insister et le responsabiliser sur le tour de piste, je m’arrêtais à chaque coin en laissant une pause longue + renforcement positif. Chaque fois qu’il quittait la piste, je l’y ramenais et recommençais la même longueur jusqu’à ne plus avoir besoin de corriger. Pour le ramener sur la piste, j’ai utiliser différentes façons : le ramener en rêne d’ouverture (si je suis à main droite et qu’il part vers la droite, rêne d’ouverture gauche), le ramener avec le stick qui pousse (main droite, stick à droite). Le premier n’était évidemment pas très dissuasif et ne l’empêchait pas de recommencer. Le deuxième marchait mieux mais le stressait un peu. J’ai donc pendant plusieurs séances utilisé une autre technique. Chaque fois qu’il quittait la piste, je le ramenais en faisant une petite volte très très serrée avec beaucoup de pli (donc main droite, volte serrée vers la droite jusqu’à retrouver la piste au même point). C’est à dire que j’acceptais qu’il quitte la piste et prenait son idée : « tu veux aller à droite plutôt que rester sur la piste? ok tournons à droite mais tournons serré alors!! ». J’ai fait un certain nombre de petites voltes je dois l’avouer, mais au bout d’un moment y’a eu un declic et il a commencé à comprendre que chaque fois qu’il quittait la piste, j’étais d’accord avec lui mais il devait enchaîner avec un exercice contraignant…et de lui même il a commencé à garder sa piste…halleluiah ! Au pas, et au trot, quand on le travaille régulièrement, c’est nickel! au galop y’a encore un peu de boulot. ça se dégrade quand je ne le travaille pas pendant un moment par contre…et ça varie suivant les jours, la meteo…

On a commencé à voir le point à point sur des diagonales et parfois des doublers, mais c’est tout récent. J’ai un peu bossé la direction aux jambes, il répond sommairement mais ça manque encore de précision et d’équilibre. Je peux faire un slalom, un 8, au pas et au trot, mais c’est à affiner 🙂 Les arrêts à l’assiette sont…parfaits (à moins que monsieur soit dans la zone qui fait peur mais c’est jamais bien compliqué de s’arrêter avec monsieur Penn). Ma priorité n’est vraiment pas le travail sans les rênes. En freestyle j’ai le contrôle de base, avant d’aller plus loin, je veux vraiment qu’il progresse sur le plan gymnastique, souplesse, équilibre etc..

On travaille donc principalement avec les rênes. Et c’est ce qui est le plus compliqué avec lui car il a un rapport lourd à la pression du licol. Il ne tire pas, mais se laisse porter. Donc on a beaucoup travaillé le fait de pouvoir l’arrêter équilibré (en ayant bien la sensation qu’il redresse l’encolure pour stopper, zéro appui sur les rênes), et le fait de pouvoir le redresser dans le mouvement (action de main vers le haut pour qu’il redresse son encolure).

On a bossé les pli, contre pli, le petit train, pour assouplir au max son encolure et qu’il se tienne tout seul dans le pli!

Dans le travail latéral, j’essaie de n’avoir aucun pli, car il se tort énormément depuis le début de l’apprentissage des épaules en dedans, donc je cherche à avoir l’opposé pour le rééquilibrer dans son attitude et il commence à bien comprendre.

On a commencé à voir l’extension d’encolure, avec le même code que dans le travail à pied pour le moment. idem que pour à pied il a compris super vite O_O à affiner!

Et on a commencé à voir la cession de nuque. A l’arrêt, au pas et au trot. Je pensais que ça allait être compliqué vu son rapport lourd au licol…et en fait il a l’air d’aimer ça…en quelques séances il a suuuuuuper bien compris et donne la cession en étant super léger….il m’épate!! dans quelques séances il aura dépassé What Else avec qui le contact  est une sacrée histoire!!

(au passage il a bien compris le coucher monté également^^)

Au début, je ne faisais que du prendre et rendre. Je tendais les rênes et sitôt qu’il cédait, je relâchais tout. Maintenant je commence à garder plusieurs foulées, parfois un tour ou deux! Il a tendance à vouloir plonger un peu. Il va falloir continuer à bosser sur l’équilibre 🙂

On commence le pas espagnol monté…aucun souci c’est son moment préféré!!! lol

Sinon là c’est pas la partie où on a le plus la classe lol! ça nous arrive une fois d temps en temps de sauter un obstacle sur la carrière, mais avec style un peu douteux :p mais allez, on a honte de rien :p

Je vous case ici le reste des photos que je ne sais pas où mettre^^

Sinon il y a eu quelques privilégiées il faut bien le dire :p Hélo a été la première à poser ses fesses sur Penn 🙂 Et Prisci la deuxième avec le pilotage manuelle lol (c’est à dire que d’autres sont montées sur son dos mais en mode balade poney 🙂 )

Et pour terminer (whouhou !!!), en septembre on a fait une sortie plage lors de la visite d’Emeline et Célia !! 🙂 Hélo a pris NaïNaï, moi, Penn. Autant dire que Penn a été infernal ^^ En février, je pouvais le travailler à côté des autres chevaux, il s’en foutait ROYAL! Mais maintenant les choses ont changé, il a SA jument, et le fait d’avoir Tattoo (entier) et Sélio (hongre) à travailler à côté, ça l’a rendu fou!! surtout Tattoo j’ai l’impression. Dès qu’il avait l’impression que Tattoo se rapprochait de Naïade, il pétait un cable !!! On a quand même fait des trucs et ça fait pas mal de belles photos, mais c’était pas une séance très agréable. Il n’était pas du tout à l’écoute, était lourdingue sur le licol, s’énervait fort par moment…bref, mauvaise séance!! et surtout, un sacré chantier nous attend à ce niveau là!! Qu’il arrive à se relâcher en présence de sa jument et d’autres chevaux voire d’autres entiers, ce qui n’est pas une situation naturelle pour un entier bien sûr…va falloir qu’il apprenne à prendre sur lui, et plus on sortira, plus il pourra se rendre compte qu’il n’a rien à craindre, sa jument reste à lui et avec lui…pas de panique !! Pour le moment, comme Naïade est pleine et souffre des transports, qu’ils ne sont que 2 et que je ne veux pas les séparer, ce travail là sera remis à plus tard….mais je sais qu’il va falloir s’y confronter pour de vrai au bout d’un moment 😉

En tout cas ce jour là, pas mal d’amies ont fait un petit tour de Penn 🙂 Et Emeline et Célia un tour de Naïade!! 😀 Pendant que d’autres faisaient connaissance avec  Tattoo et Sélio…bref, échanges de dadas 🙂

What Else aux Rencontres de la Cense

 

Après 3 semaines de travail « intensif », nous voilà donc sur la route, en direction du Haras de la Cense. What voyage bien comme d’hab. Elle a le droit a un super paddock 3 étoiles, une fois sur place, du côté bretigny, à l’écart des Rencontres, et semble tout de suite s’accoutumer à son nouvel environnement.

Quelques heures plus tard, en soirée, je l’ai emmenée dans le manège bâché juste à côté de son paddock pour la travailler un peu et voir comment elle se comportait. On a eu le droit à un énorme orage, la pluie sur le toit faisait un énorme boucan…What un peu stressée…mais qui ne m’a pas décollée d’une semelle pour le travail à pied…trop mignonne! Je me suis dit  que ça allait, que c’était de bonne augure pour les démos 🙂 Montée, elle a très bien travaillé également. Contente de ma What.

Le lendemain, le samedi donc, on avait tous un très court laps de temps pour travailler dans la carrière de démo le soir..normalement 10minutes mais j’ai du avoir une bonne 15aine. Je fais la route de Brétigny vers la carrière, à pied, tranquillement. What toute calme sur le trajet jusqu’au moment où on commence à entendre la sono de la carrière qui était à fond… là la tête s’est redressée de 70 cm lol, les yeux sont devenus exorbités, et le corps, tendu de chez tendu…..!!! là je me suis dit : « et merde » XD Continuer la lecture de What Else aux Rencontres de la Cense

What Else – préparation des Rencontres de La Cense

12360306_10153857502604214_2905558014339418145_n

Pour les Rencontres de la Cense, j’avais espoir d’amener Naïade et Penn. Mais je me suis dit, en voyant le comportement en groupe de Penn quand Naïade était à ses côtés, que ça serait beaucoup trop prématuré. Et j’avais scrupules à faire faire un aussi long voyage à ma Naïade, étant donné qu’elle était pleine et qu’elle voyage mal. Trois semaines avant l’échéance, après des jours d’hésitation, je me suis donc décidée : c’est What Else qui m’accompagnera à la Cense !! 😀 Alors euh ok…sauf que la WhatWhat n’a pas bossé depuis des mois !!! lol Pour être honnête, elle n’avait même quasi rien fait depuis le début de l’année 2015….XD Et What quand on la laisse sans travailler, le travail monté ne se dégrade pas trop, mais la connexion dans le travail en liberté à pied se dégrade un max par contre ^^’ Bref…la bonne idée !! 😀 Continuer la lecture de What Else – préparation des Rencontres de La Cense

Naïade – d’août à décembre

Naïade est pleine de début juillet, elle entame donc son sixième mois de gestation ! 🙂 Poulinou devrait naître pour la mi juin…j’espère que mes pronostics sont bons car j’ai prévu un planning de boulot beaucoup plus cool pour moi à cette période là afin d’être SÛRE d’être présente pour la naissance…je ne veux rater ça pour rien au monde…!! J’ai vraiment très très très hâte…même si je sais déjà que ça sera le plus beau poulain du monde 😀

En tout cas, si cette gestation se passe comme la dernière, Naïade ne devrait pas prendre un bide énorme. Pour ma Sinaï, on ne voyait pas spécialement que Naïade était pleine, même à la toute fin! Sauf que là il y a un problème…depuis le printemps de cette année, donc bien avant la saillie, Naïade est énorme XD Donc non, sa masse graisseuse et son gros bidon ne sont pas des symptômes de sa gestation… à moins de considérer qu’en mai dernier elle se préparait psychologiquement à être pleine XD

Difficile de gérer le poids des chevaux quand ils ont des besoins différents. Lorsqu’elle était avec Pirou et What, les deux avaient besoin de manger beaucoup. Et quand je l’ai mise avec Penn cet été, il avait également besoin de reprendre un peu. Bon ok maintenant les deux sont bien portants XD Ils devraient bien passer l’hiver :p

On a pas énormément travaillé ces derniers mois. On a pas bossé grand chose de nouveau. J’ai juste essayé de respecter un rythme d’une séance par semaine, montée de préférence pour bosser les assouplissements, afin de garder une Naïade en forme physiquement. Lors des séances à pied, petit poulinou a été un peu bousculé…^^ Elle est pas possible cette Naïade, elle a tout le temps de l’énergie pour déconner dans les séances à pied!! 😀 Moi j’adore…mais faut faire attention au petit bout quand même :p

Je vous avais posté deux montages sur facebook.

Une vidéo de travail sans stick où l’on bosse sur le cercle : les variations de diamètres, les transitions, les épaules en dedans. Puis du mener en zone 5. et enfin un peu de jeu. J’adore le travail sans stick. Il nous amène à utiliser vraiment notre langage corporel, plutôt que de choisir la facilité du stick, donc à développer notre finesse. Et il nous permet de constater l’envie du cheval de bosser avec nous, malgré la quasi absence de renforcement négatif. Un très bon souvenir cette séance !! 🙂

et cette vidéo où on fait un peu n’importe quoi…que du jeu, de la déconnade comme Naïade aime 🙂 avec une musique qui allait particulièrement bien je trouve ^^

 

Sinon depuis le mois d’août, Naïade a …une nouvelle selle !! 🙂 ça faisait quelques années que je n’avais pas de selle qui lui allait vraiment et que je choisissais souvent de la monter à cru. Il y a presque 6 ans, je lui avais acheté une selle prestige sur mesure…. Continuer la lecture de Naïade – d’août à décembre

Penn – séance en liberté – vidéo

Avant hier, on a fait une petite séance en liberté dans le paddock. On ne voit pas très bien mais le paddock est assez petit, il doit à peine faire 20X20m, ce qui est assez pratique pour commencer, car le pré est très grand ^^, et la carrière, pas hyper bien délimitées et il y a le pré de Pirouette, What Else, Norstar et Folie collé contre.

La séance est un exemple typique de nos dernières séances en liberté.

De la liberté, on en faisait déjà en février, quand il était à Penfrat, aux écuries, mais uniquement dans le grand manège, tout fermé de partout, donc forcément plus facile pour la concentration. D’autre part, j’étais son seul contact social, donc Penn était tout content d’avoir quelqu’un pour interagir avec. La connexion n’était absolument pas un problème. Ce qui posait problème, c’était souvent de pouvoir l’éloigner, d’avoir de la précision et du respect, de l’avoir posé, et je ne pouvais demander que du cercle ou du mener en zone 1 (en mode rappel, je recule face à Penn pour lui demander de me rejoindre). En effet, en zone 2 en mode stick to me, c’est à dire à côté de lui, au niveau de sa tête plus exactement, il ne me calculait absolument pas. Quand je dis qu’il ne me calculait pas, c’est vraiment qu’il se comportait comme s’il ne me voyait pas! Ce qui est très étonnant car c’est bien la première fois Continuer la lecture de Penn – séance en liberté – vidéo